Nobody

Qu’est ce que la Franc-Maçonnerie ?

Qu’est ce que la Franc-maçonnerie ? Après 13 ans de bon et loyaux engagements je ne sais plus trop. Quand je suis rentré cela n’était pas clair, c’est normal, je n’étais pas dedans. Après quelques années, j’avais déjà une vision plus claire: la FM c’était une bonne école pour se connaître et progresser. Progresser sur quoi je ne savais pas trop. Je refusais l’idée d’une FM « performante », managériale, efficace. Donc progresser en quoi et jusqu’où ? Grande question. S’améliorer ? Mêmes questions. Qu’est ce cela veut dire s’améliorer ? En fait rien dans les rituels que je pratiquais ne me disais ce que je devais améliorer. J’avais adhéré sans mal aux idéaux de la FM donc c’est que quelque part, ils étaient déjà en moi. On me demandait d’être loyal, ouvert, tolérant, de lutter contres les préjugés et tutti quanti…

Je sais que par (mauvaise) habitude, je définissais la FM en fonction de ce qu’elle n’était pas. Je rejetais l’idée d’une FM « clubbiste », sans trop savoir ce que signifiait ce terme. Dans mon idée, la FM devait encore et toujours être un engagement menant à un changement, une transformation, une amélioration. La FM Club c’était pour moi juste un groupe de messieurs, fumant le cigare et commentant doctement l’actualité, sans évolution possible. J’avais aussi pris en grippe la FM occultiste. J’admettais l’existence de l’ésotérisme au sein de la FM. Un peu de Kabbale, un peu d’Hermétisme, un chouïa de religion et un doigt d’Alchimie. Mais tout ce qui concernait la Magie et autres « sciences » occultes me hérissaient.

Mais par ailleurs, je commençais à trouver que la FM dite « sociétale » devenait pénible. Les planches sur tel ou tel aspect de la société me saoulaient. En cause, le manque de radicalité que je trouvais dans ces planche et, il faut bien le dire, parfois un sentiment de me retrouver au café du coin. On se bornait à constater que la vie était mal faite, qu’il fallait plus d’écologie, moins de guerre, moins de racisme, plus d’amour, et gnia gnia. Mais au final, le soutien à la République Française, alpha et oméga de la pensée politique maçonnique finissait toujours par triompher. J’ai fini par décrocher et par rejoindre une loge théiste, sans planche, sans symbolisme, avec un ésotérisme très léger et du travail parcoeur. Bon disons le franchement j’ai rejoins une FM Clubbiste qui propose une morale mais se moque éperdument de savoir si vous allez oui ou non la respecter. Chacun est libre d’être en accord ou non avec ce qui est proposé et à lui, à l’extérieur, de la loge de décider ce qu’il en fait.

Je suis bien dans ma loge, bien dans mon rituel de cul-bénit et dans mes tenue-messes comme le disent nos détracteurs, j’aime mes Frères de loge qui sont chiant comme la lune mais qui restent mes Frères de loge.

Et surtout, je ne sais plus ce qu’est la FM….

…ce qui va m’éviter de l’enfermer dans une définition trop fermée.

Nobody

Pour commenter, critiquer ou réagir, retrouver nous sur le Forum ——> PAR ICI