La Franc-maçonnerie ?

Qu’est ce que la Franc-maçonnerie ? Si vous êtes venu sur ce site c’est sans doute pour avoir des réponses aux questions que vous vous posez sur cette institution née quelque part en Ecosse mais dont la forme actuelle trouve son origine à Londres au début du 18e siècle.

Plutôt de que de vous faire un cours savant et forcément incomplet, car il existe aujourd’hui une multitude de pratiques maçonniques, au point même qu’il faudrait parler plutôt « des franc-maçonneries », nous avons choisi de vous donner notre vision de la Franc-maçonnerie, celle que nous pratiquons chacun dans nos loges.

Réponse des membres du forum

« Difficile de répondre à cette question au final. Pour moi la FM est avant tout une école de la diversité. Des gens de tout âge, de toute situation professionnelle, de toute religion, de toute couleur de peaux et mais aussi de toute classe sociale, même si il faut bien le reconnaître les classes populaires ne sont pas majoritaires (question de coût et de temps), se retrouvent dans un même lieu et travaillant avec une méthode semblable. Car la FM est avant tout une méthode d’approche du monde. On y cultive le goût de la différence, le respect des autres et d’une certaine manière, on s’y découvre pour ensuite essayer d’être au mieux meilleur, au pire différent. La méthode quant à elle passe par l’habitude de l’écoute, la prise de hauteur et la sensibilisation à l’existence de différents niveaux de compréhension. En effet avec le temps qui passe et la répétition des réunions mensuelles (ou bi-mensuelles), on réalise alors qu’un mot, une phrase, une idée prend une autre tournure ».
Nobody

La franc-maçonnerie est souvent définie comme « Un système particulier de morale, enseigné sous le voile de l’allégorie, au moyen de symboles. »…vaste programme et qui ne parlera pas beaucoup aux non-maçons, j’en conviens ! Il n’en reste pas moins que les allégories et les symboles ont une place prépondérante en franc-maçonnerie et que c’est par eux et grâce à eux que le travail se fait. Oui mais quel travail ? Succinctement, on peut le résumer par l’idée de s’améliorer et de tendre à améliorer la société. Parfois il est dit que la franc-maçonnerie transforme, pour ma part je préfère dire, plus modestement, qu’elle permet de développer ce que nous avons de meilleur en nous grâce aux parenthèses de quiétude que sont les tenues (réunions maçonniques) et les moments que nous consacrons, à titre individuel, au travail maçonnique (lecture, rédaction d’exposés, réflexion personnelle…). Ceci est le noyau de la franc-maçonnerie mais, pour moi, ce qui donne toute sa saveur au fruit c’est la fréquentation d’hommes et de femmes que nous n’aurions probablement jamais connus sans la maçonnerie, ce que j’aime qualifier de « rencontres improbables ». La diversité des personnalités comme des opinions et des centres d’intérêt partagés dans un climat bienveillant agissent autant sur notre potentielle amélioration que le travail personnel que nous faisons dans et en dehors de la loge (local maçonnqiue). La franc-maçonnerie peut parfois nous lasser de façon passagère mais certains maçons font que l’on continue son chemin malgré tout !
Fantômette

Qui sommes-nous ?

Bonjour et bienvenue sur le blog du forum « L’Aqueduc ». Ce forum a pour but de faciliter l’échange entre franc-maçons et non-franc-maçons afin de répondre aux questions que les non-maçons se posent sur une institution qui reste très discrète. Mais qui sont les hommes et les femmes acteurs de ce forum ? Pourquoi sont ils là et pourquoi restent ils ?

Avant toute chose, notre forum n’offre aucune facilité pour entrer dans une loge, aucun parrainage. Les membres de ce forum répondront à vos questions mais dans le respect des règles maçonniques. Les administrateurs du forum se réservent le droit de bannir sans préavis toute personne un peu trop insistante.  

Réponses des membres du forum

« Pour ma part je suis un quadra parisien, employé de la fonction publique. Administrateur de ce forum, je suis franc-maçon depuis 2004. J’ai fait un candidature spontanée qui a été refusée mais 1 an après je suis revenu et j’ai fini par rejoindre une loge du Droit Humain. Aujourd’hui je ne suis plus dans cette loge, j’ai changé de « crèmerie » pour rejoindre une loge qui travaille au Rite Standard d’Écosse. Avec deux autres Frères nous avons monté ce forum afin d’avoir un lieu où maçons et non-maçons peuvent échanger afin de démystifier un peu la FM. Grand râleur devant l’Eternel, je suis un ours qui mord parfois. Je crois que je reste sur ce forum pour avoir des victimes à mordre mais aussi pour continuer à transmettre mon expérience en maçonnerie. »
Nobody

Étudiant de 24 ans, je suis franc-maçon depuis un peu plus d’un an. J’ai découvert la maçonnerie adolescent et j’ai passé le cap en arrivant à Paris (car la stabilité géographique et financière étaient nécessaires à cet engagement). J’ai été initié au Droit Humain. J’échange avec les membres de ce forum depuis plus de 5 ans. J’ai le plaisir d’en croiser certains en loge désormais. J’aime « rendre la pareille » en répondant simplement aux questions des profanes et échanger avec des maçons d’horizons divers. Extrêmement curieux et enthousiaste, si j’aime qu’on déconstruise les clichés et visions idylliques sur la maçonnerie avec humour, j’aimerais également qu’aucune personne ne s’interdise de devenir franc-maçon(ne). C’est une formidable aventure, et en France nous bénéficions d’une diversité incroyable, il y en a « pour tous les goûts ».
Raisonanse

Initiée en 2009, à 45 ans, je compte donc bientôt 9 ans de présence « sur les colonnes » comme on dit chez nous ! Mon désir premier était de pratiquer une franc-maçonnerie sociétale et ainsi d’influer sur la vie de la cité voire sur la politique. J’avais à l’esprit la grande époque de la franc-maçonnerie engagée de la 3e république et je me voyais refaire le monde dans des débats passionnés écoutés par les députés eux-mêmes !!! Bon….j’ai finalement atterrie dans une loge plutôt axée sur le symbolisme et, au travers de mes visites et de mes rencontres, je me suis vite rendue compte que la franc-maçonnerie sociétale…finalement…ce n’était pas vraiment mon truc et que son influence s’était grandement affaiblie ces dernières décennies. Ensuite j’ai découvert la franc-maçonnerie traditionnelle et théiste « à la mode anglaise », pratique qui me ravit aujourd’hui. Grande curieuse, je m’intéresse à toute forme de maçonnerie, j’aime découvrir des pratiques différentes des miennes et j’ai un faible pour les rituels et l’histoire de l’Ordre. Je suis sur le forum L’Aqueduc depuis sa création et c’est toujours un plaisir de répondre aux questions des non-maçons comme de partager avec des maçons.
Fantômette

Quinquagénaire bruxelloise, mariée, deux enfants à la maison, toujours en activité, et profane.
J’ai découvert la FM dans la vingtaine, mais je n’étais pas prête du tout – et d’avoir appris l’existence d’un « cabinet de réflexion » me stoppa net, suite à ma claustrophobie d’alors. (Le cabinet de réflexion se veut être une pièce étroite et sombre).
Fin 2016, après quelques nouvelles réflexions personnelles, et inscription sur ce forum, je réalisais mon désir profond de déposer une candidature spontanée.
Les membres du forum ont énormément contribué à mon cheminement actuel. Des échanges sans tabous, sans préjugés, avec respect.
Je suis toujours profane, mais d’ici peu serai peut-être initiée.
Mais tout cela, c’est une autre histoire…
Petrouchka

J’ai commencé de m’intéresser à la Franc-Maçonnerie lorsque mes vies familiale et professionnelles m’en ont laissé le temps, c’est-à-dire à un âge largement canonique.
Membre d’un club-service, impliquée dans divers organismes en lien avec l’enseignement professionnel dans lequel je travaillais, j’ai senti qu’il me manquait une dimension spirituelle, non religieuse. 
J’ai effectivement trouvé en Franc –Maçonnerie ce que je cherchais, dans une loge du Droit Humain qui travaille à 70% sur des sujets symboliques, et 30% sur des sujets sociétaux.
Ce remue-méninges personnel, mais avec l’aide des autres, les Sœurs et les Frères, m’est très salutaire, au moment où je cessais mon activité professionnelle.
Je suis aussi enthousiaste qu’au jour de mon initiation, bien que plus réaliste sur une fraternité faite d’humains comme moi, qualités et défauts inclus.
Historienne de formation, j’aime à explorer les origines de notre Ordre. Je suis de ceux pour qui l’Obédience n’est qu’une forme d’organisation profane- il en faut- les différents Rites sont autant de fils conducteurs donnés aux Franc-Maçons pour leur permettre de suivre leur chemin initiatique.
Présente depuis sa création sur l’Aqueduc, je considère de mon devoir de Maître d’éclairer les profanes désireux de nous rejoindre, et en manque d’informations faute de contacts.
Clio